TRANSFORMATION ET EXTENSION DE LA VILLA VAUBAN

Lieu

Luxembourg-Centre

Maître d’ouvrage :

Administration de la Ville de Luxembourg

Architecte associé :

Philippe Schmit

Volume :

13 510 m3

Surface :

2 050 m2

Budget ht :

9 950 000 €

Durée :

2001 – 2009

Ingénieur génie civil :

Ney & Partners

Ingénieur génie technique :

Goblet Lavandier & Associés

Éclairagiste :

Licht Kunst Licht

Photos :

Bohus, Lukas Roth

Prix et Mentions :

TECU Architecture Award 2010

Copper Award 2011

Prix Luxembourgeois d’Architecture 2011

Bauhärepräis OAI 2012

Nomination :

EU Mies Award 2011

La Villa Vauban, un musée d’art dans un site paysager.

La Villa Vauban, lieu de la collection permanente.

Le bel intérieur bourgeois des salles de la Villa Vauban fournit un cadre parfaitement adapté à la mise en évidence du caractère privé des collections d‘art de la Ville de Luxembourg.

Il convient donc de dédier un maximum d‘espaces de la Villa aux futures salles d‘expositions de la collection permanente, d‘autant plus que dans une structure de musée contemporaine, l‘importance des fonctions auxiliaires (accueil des visiteurs, vente de catalogues et livres, vestiaires, accès des oeuvres…) est telle que leur implantation dans la Villa réduirait considérablement l‘espace disponible pour l‘accrochage des oeuvres au niveau principal (niveau de l‘entrée) de la Villa.

Nous proposons donc de prévoir les deux niveaux principaux (rez-de-chaussée et 1er étage) pour les espaces d‘exposition de la collection permanente et d‘articuler toutes les fonctions auxiliaires de façon compacte autour du corps de bâtisse principal de la Villa dans une nouvelle extension à construire.

Les murs des salles de la Villa peuvent harmonieusement définir le cadre pour l‘accrochage des oeuvres; les utiliser directement comme cimaise, sans avoir recours à des panneaux-cimaise indépendants, permettra de définir le caractère voulu pour ce lieu d‘exposition.

La disposition des portes entre les salles devra se faire de façon à réaliser les plus grandes longueurs continues de murs et donc de cimaise possible tout en respectant la structure porteuse existante du bâtiment.

L‘extension de la Villa Vauban, lieu des expositions temporaires.

Le corps de bâtisse principal de la Villa, mis en valeur en redevenant le lieu de la collection permanente, sera au coeur du nouveau concept muséogaphique. Il devra donc rester l‘élément dominant qui ordonne la composition architecturale dans un nouvel ensemble articulant, autour du noyau de la Villa, une annexe destinée à recevoir les salles d‘expositions temporaires et toutes les fonctions auxiliaires décrites précédemment.

Celle-ci comprendra dans une disposition le long du mur de l‘enveloppe du Fort Vauban un ensemble de salles d‘exposition en enfilade situées sur deux niveaux.

L‘implantation de l‘annexe au niveau du parc en contrebas du mur d‘enceinte permettra de tirer avantage de la situation topographique existante et de définir pour la nouvelle architecture une volumétrie clairement subordonnée à celle de la Villa.

Cette organisation linéaire permettra aussi de créer une façade nord du musée qui s‘oriente et s‘ouvre sur le parc municipal et, en interaction avec le mur de l‘enveloppe du Fort Vauban mis en valeur, de créer un chemin d‘accès piétonnier au jardin à partir du chemin du parc.

La disposition des escaliers dans le musée garantit une grande flexibilité pour l‘organisation des circuits d‘exposition. Il sera possible de montrer des oeuvres dans l‘ annexe exclusivement tout comme l‘on pourra y joindre les salles de la Villa dans un grand circuit. En fonction de leur situation dans le bâtiment, les salles d‘expositions temporaires recevront un éclairage combiné artificiel et naturel ou uniquement artificiel.

A plusieurs endroits le long de son trajet, le visiteur traversera des espaces qui lui permettront des vues sur les différentes parties du jardin de la Villa et du parc, intégrant ainsi davantage encore le nouveau musée dans son site paysager.